Fred sans Filipp.png

PÉDAGOGIE DE L'ÉCOLE

« Qu’est-ce qu’un acteur ? Un porte-rôle ? Un porte-pièce ? Un porte-texte ? Un instrument d’humanité ! »

 

Jean Gillibert

 

 

            Une école, pourquoi ? Pour apprendre le théâtre ? Mais comment apprend-on le théâtre ? Comment forger, accorder et travailler cet instrument d’humanité qu’est l’acteur et lui permettre de jouer toutes les partitions ? Ce que l’école doit offrir, plutôt que l’acquisition d’une technique unique, c’est cette pluralité d’approches et d’univers qui viendront nourrir l’interprétation. Ce que la proximité d’un vrai théâtre permettra, c’est un solide ancrage dans la réalité.

 

La pédagogie de l’École repose sur trois piliers fondamentaux : 

 

            Il convient de préparer les futurs acteurs au métier qu’ils exerceront plus tard, où ils devront être réceptifs, s’adapter aux diverses orientations proposées par les metteurs en scène, aujourd’hui ou demain. Il faut former des créateurs véritables. Des artistes, donc. Et pas seulement des acteurs techniques. Dans ce but, des enseignants venant d’horizons différents du paysage théâtral aborderont diverses méthodes d’interprétation liées à une époque ou à un répertoire : de l’incarnation à la distance, du jeu épique ou lyrique au « naturel » qui prévaut aujourd’hui au cinéma et à la télévision. 

 

 

            L’histoire du théâtre ne doit pas être négligée car elle confère à l’acteur des clés et des références fondamentales à son travail. 

L’approche pratique du plateau doit s’accompagner, pour le futur acteur, d’une réflexion sur son art, qui lui permettra d’être lucide et responsable par rapport aux alternatives esthétiques et artistiques qu’il aura plus tard à défendre. 

 

 

            Le théâtre est avant tout une aventure collective et il est capital de savoir s’adapter et trouver le comportement juste dans un groupe. Il convient ainsi de développer l’écoute de l’autre, l’échange, la connaissance de soi, au profit du collectif, la tolérance, l’humanité et l’ouverture d’esprit et d’y cultiver un esprit de troupe.

 

 

Il nous tient donc à cœur de dispenser un enseignement rigoureux et très diversifié qui a pour but de conférer à l’acteur une autonomie et un épanouissement dans l’exercice de son travail, de son art et de faire de lui un acteur complet. 

 

Frédérique Lazarini

*Jean Gillibert est un psychiatre, poète, dramaturge et metteur en scène marquant des années 70. 

FRÉDÉRIQUE LAZARINI ET LA PRESSE

Extraits de presse de sa dernière mise en scène, La Mégère apprivoisée de William Shakespeare en 2020

Frédérique Lazarini, actrice et metteure en scène est de ces excessifs dont la vie entière semble théâtre et dont la folle énergie constamment émeut. 

Télérama
Fabienne Pascaud

Frédérique Lazarini signe l'adaptation et la mise en scène d'une version de La Mégère Apprivoisée en mode féministe et en fait un brûlot émancipateur qui claque comme un soufflet au visage des esprits conditionnés à la manière de certains plats cuisinés.

Marianne 
Jack Dion

Shakespeare revisité avec bonheur à l'Artistic Théâtre dans une jubilatoire mise en scène de Frédérique Lazarini qui emprunte au cinéma italien des années 60. Avec une telle mise en scène, la Mégère devient une oeuvre d'un goût, d'une délicatesse, d'une finesse intellectuelle rares.

Le Figaro Magazine
Philippe Tesson

Avec des comédiens de grand talent, Frédérique Lazarini met en scène cette oeuvre de jeunesse de Shakespeare et éclaire brillamment ses enjeux en renouvelant le regard sur l'insoumission de la Mégère. 

Un spectacle très réussi, brillant d'intelligence et de charme, mis en scène par Frédérique Lazarini.

La Terrasse

Agnès Santi

Le Figaroscope

Armelle Héliot

© 2020 - L'ÉCOLE ARTISTIC THÉÂTRE

  • Facebook
  • Instagram